" De sable à trois coquilles d'argent"
Le blason d'Hermaville

Envoyez un message

 

 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

Petit village situé au cœur de l’artois, Hermaville est composé de 467 habitants. Cette commune est rattachée à l’arrondissement d’Arras et au Canton d’Aubigny en Artois. Etendu sur 627 hectares, ce joli petit village du Pas de Calais mérite d’être visité pour son charme rupestre et la beauté de son architecture. En effet, nombre de ses habitations situées autour du château et de son église, répondent aux obligations des monuments classés. C’est ainsi que l’église, construite au 17ème siècle, a été inscrite au patrimoine français au titre des monuments historiques par un arrêté du 10 juin 1926. A ce jour, elle est toujours propriété de la commune.

 

 

Si l'on remonte aux origines du nom du village, on peut se rendre compte qu'Hermaville provient du Dieu "Hermès", alias Mercure, et "villa" qui correspond à une exploitation agricole , autrement dit la Campagne de Mercure.  On peut présumer qu'avant l'établissement du christianisme, il existait à Hermaville un lieu sacré à cette divinité du paganisme. On prétend même que "l'Hermapolis dont fait mention plusieurs auteurs latins est le castrum d'Hermaville qui aurait d'ailleurs été assiégé par César' (DHA du Pas de Calais).  En 1099, l'évêque Lambert accorda l'autel d'Hermaville à l'abbaye d'Etrun. Un sceau de Colard Payen de Habarcq de 1448 nous apprend que le 20 avril de cette année, Robert de Miraumont fut mis en possession des terres à Hermaville (Demay Sceaux de Flandres et d'Artois).

 

Le village a eu la particularité d'avoir subi fortement l'invasion allemande. Le 22 mai 1940, une trentaine de maisons, fermes et autres bâtiments ont été incendiés et l'on déplorait la perte de victime civile. Néanmoins, le travail de restauration et d'entretien fait qu'aujourd'hui l'on trouve : l'église Saint Georges (début du 17e), la chapelle du château (1846), la chapelle Balavoine (1890).  Des porches de fermes en pierres blanches (datant du 18e au 20e) sont remarquables tout comme le kiosque (reconstruit à l'identique en 1999 par la municipalité) et la meule du moulin (tombé en 1935) qui est exposée à l'angle de la rue du moulin. 

 

 

Le Château a été construit en 1775 par Maurice Quarre de Repaire, sur l'emplacement d'un château fortifié très ancien. Il résista à plusieurs attaques pendant le siège d'Arras en 1640. Il servait de point d'appui aux Espagnols, qui de là, harcelaient les troupes du Roi de France. En effet, la province d'Artois, possession des Autrichiens et Espagnols ne fut définitivement rattaché à la France qu'en 1659. Devenus maître des environs de la ville d'Arras, les Français firent raser le château, sur les fondations duquel on éleva une ferme seigneuriale. (source historique: les mémoires de Nanard; source photographique : Michel Rys, aéromodéliste). 

 


Membre de Click-FR®, Réseau francophone Paie-Par-Click